cupping therapy 01La « cupping therapy », qui est tout simplement la bonne vieille méthode des ventouses pratiquées par les grand-mères, est de nouveau en vogue pour réduire les douleurs mais aussi la cellulite…
La méthode des ventouses représentait un des traitements essentiels dans l’histoire de la médecine depuis la plus haute antiquité grecque, arabe, chinoise, et sur tous les continents.
Cette pratique ne diffère pas de celle que nous connaissons en occident et qui est tombée en désuétude chez nous.
Elles sont très utilisées en médecine chinoise et accompagnent presque toujours les traitements par acupuncture et moxibustion dans le traitement des douleurs (rhumatismes, arthrites, contractures,...).
Le but recherché est:

  • d'expulser les énergies pathogènes (le vent, le froid, l'humidité, la chaleur) qui se sont installées dans les méridiens et qui entravent la libre circulation du sang et de l'énergie, ce qui entraine la douleur .
  • de rétablir la circulation énergétique dans les méridiens.
  • de libérer les tensions musculaires.

Les ventouses chinoises sont ainsi appliquées sur des points d'acupuncture qui correspondent aux organes à traiter. Les ventouses sont mobilisées sur des zones situées le long des méridiens énergétiques, très souvent sur le dos. Pour la médecine chinoise, la maladie ou la douleur est un signe de blocage : cela signifie que l'énergie fondamentale, ne circule plus ou mal, voire qu'elle est inversée. La ventouse chinoise rétablit la circulation du sang et, par conséquent l'énergie.

L'aspiration crée un appel de sang « libératoire » : la peau prend petit à petit une coloration violacée, signe qu'il faut retirer la ventouse. L'application dure généralement de 5 à 20 minutes selon l'intensité de la maladie, les patients, leur âge, leur réaction et même selon le praticien.

 

Aller au haut