acupuncture 01La médecine traditionnelle chinoise est une médecine millénaire, empirique, et énergétique. Elle est le fruit de la culture chinoise, influencée par la philosophie du confucianisme et du taoïsme. L’harmonie est synonyme de santé en médecine chinoise: harmonie de l’individu avec lui-même, harmonie psychique et harmonie entre l’homme et la nature.

L'acupuncture repose sur le concept de flux d'énergie. Selon les médecins chinois, la bonne circulation du Qi assure santé et équilibre.

Selon la pensée médicale orientale, elle agit sur le Qi (prononcer tchi) qui circule dans le corps par la voie des méridiens. Des aiguilles insérées à la surface de la peau stimulent des points d’acupuncture précis afin de régulariser le Qi ainsi que des fonctions physiologiques, organiques et psychiques ciblées. En termes occidentaux, on pourrait dire que cela permet de renforcer les processus d’autorégulation et de guérison qui se mettent normalement en branle lorsque l’organisme subit une agression (causée par un virus, un stress, une blessure, etc.). Il existe une cartographie détaillée des points d’acupuncture et des méridiens ainsi que de leurs rôles pour rétablir la santé et l’équilibre du patient.

Selon la MTC, l’acupuncture permet de traiter, souvent en complémentarité avec d’autres pratiques, une variété de « déséquilibres » liés, entre autres, aux systèmes musculosquelettique (arthrite, tendinite, bursite), respiratoire (bronchite, asthme), gastro-intestinal (calculs, diarrhée), nerveux (dépression, stress), etc. Elle contribue aussi à soulager divers maux courants (mal de tête, rhume, nausées), mais elle ne saurait guérir certaines maladies graves ni pallier des déficiences génétiques.

Aller au haut